img-1Publié par Regenwald.org et traduit par Roxane Beucherie pour Le loup Translations
Si l’on se fie à son chiffre d’affaires et à sa capitalisation boursière, le groupe munichois Allianz est la première compagnie d’assurance au monde et l’un des plus grands prestataires de services financiers internationaux. Par le biais de son fonds RCM Global Agricultural Trends, Allianz investit dans trois des plus importantes et plus dévastatrices entreprises d’extraction d’huile de palme au monde : Wilmar, dont le siège se trouve à Singapour, le groupe malais IOI et l’entreprise indonésienne Golden Agri Resources (GAR). Pas moins d’un million d’hectares de forêt ont déjà été défrichés pour faire place à des plantations de palmiers à huile, cause de sérieux conflits fonciers avec la population locale.

En 2010, 51 millions de tonnes de cette huile tropicale bon marché avaient déjà été écoulées pour faire face à une demande toujours croissante. Les prix de l’huile de palme ayant fortement augmenté, les entreprises avaient enregistré des bénéfices records. Depuis peu, elles investissent massivement dans l’aménagement de plantations sur le continent africain. Les palmiers à huile exigent tout au long de l’année des températures élevées ainsi qu’un fort taux d’humidité, des conditions que l’on retrouve dans les régions tropicales.

L’exploitation du bois tropical est étroitement liée à celle de l’huile de palme. Le commerce de ces bois précieux est une autre manne financière pour les entreprises, qui leur permet d’aménager de nouvelles plantations de palmiers à huile. La majeure partie des monocultures d’huile de palme se situe ainsi dans des forêts tropicales et des forêts de tourbières encore intactes. Golden Agri Resources est chargé de l’exploitation de l’huile de palme pour le groupe indonésien Sinar Mas, dont dépend également Asia Pulp and Paper (APP), le plus gros fabricant asiatique de papier et de pâte à papier.

Rien, pas même les labels et certificats de développement durable, n’empêche les entreprises de raser la forêt tropicale et de s’emparer des terres de la population locale. Afin de dénoncer ces labels trompeurs, l’association « Sauvons la forêt », l’initiative « Globalfilm » ainsi que de nombreux défenseurs de l’environnement indonésiens se sont unis pour réaliser le documentaire « Les mensonges du développement durable ».

Le groupe munichois Allianz est, de par son chiffre d’affaires et sa capitalisation boursière, la première compagnie d’assurance au monde et un des plus grands prestataires de services financiers. Ces dernières activités sont regroupées au sein de Allianz Global Investors, dont le siège se trouve à Munich, qui gère les biens de l’entreprise mais aussi ceux des investisseurs privés et institutionnels ainsi que des fonds d’investissement et de pension.

Le fonds Allianz RCM Global Agricultural Trends dispose actuellement d’un actif immobilisé de 313 millions d’euros (au 30/05/2011). Sur le marché mondial des actions, le compartiment d’investissement se concentre principalement sur des entreprises de production, de stockage, de transport et de distribution de matières premières agricoles. En 2010, dans le rapport annuel du fonds, Allianz déclare que les actions du secteur agricole ont connu une évolution plus que positive au cours de l’année écoulée et souligne entre autres le rôle considérable de l’huile de palme dans cet essor.

Le marché allemand est directement approvisionné en huile de palme par l’entreprise Wilmar qui possède des raffineries basées à Brake près de Brême. Dans le port de Rotterdam, IOI a implanté une énorme raffinerie d’huile de palme (Loders Croklaan) qui fournit les marchés allemand et européen. Quant au groupe Sinar-Mas, il pourvoit entre autres l’entreprise suisse Nestlé.