Mémoires de traduction

La gestion des mémoires de traduction est de prime importance dans le domaine de la traduction technique. Qu’est-ce qu’une mémoire de traduction ? C’est une base de données, qui peut se résumer à un simple tableau à deux entrées. On a donc dans unmémoire de traductione colonne le terme dans la langue source, dans l’autre la traduction dans la langue cible.

Jusque-là tout est clair.

On trouve en général une troisième colonne comportant des remarques relatives à la traduction. On peut également ajouter une colonne avec des hyperliens justifiant la traduction, ou simplement la source de la traduction (ONU, Eur-Lex, etc.).

Les mémoires de traduction peuvent évidemment regrouper un nombre de langues infinies.

Ces mémoires de traduction sont constituées par les traducteurs au fur et à mesure de leur travail. Posséder des mémoires de traduction conséquentes peut prendre des années.

Il est conseillé d’en créer une pour chaque domaine de travail, pour éviter les erreurs (médecine, finance, droit, etc.).

Lorsque ces bases de données sont utilisées et modifiées régulièrement par des dizaines de traducteurs, il est alors conseillé de recourir à une personne dont le travail sera de mettre à jour et vérifier quotidiennement ces mémoires de traduction. Sans cela, des erreurs s’y glissent et peuvent faire perdre un temps fou aux traducteurs.